Boeing B-29 Superforteresse
Bombardier lourd quadrimoteur de 10 hommes d'équipage

Cyber Aéro Breton - USA Cyber Aéro Breton - Boeing B-29 Superforteresse Cyber


MOTORISATION : alt : Wright Cyclone R-3350-23 Wright Cyclone R-3350-23
Moteur de 12 cylindres en V inversé refroidi par liquide
Puissance développée: 1050 ch au décollage, 1100 ch à 3700 m et 2950 ch


ARMEMENT
1 canon M2 de 20 mm
10/12 mitrailleuses Browning de 12,7 mm
9070 kg de bombes

PERFORMANCES
Vitesse maximale= 605 km/h à 7600 m - 575 km/h
Temps montée= 6095 m en 38'
Plafond pratique= 9700 m
Autonomie= 5230 km avec res. pleins et 2270 kg bombes


DIMENSIONS
Envergure Longueur Hauteur Surface alaire
43,05 m
30,20 m
9,10 m
161,25 m2

MASSES
Vide Charge Maximale
31815 kg
56245 kg
61235 kg

HISTOIRE

En 1939, l'0uverture des hostilités en Europe obligea les stratèges de l'USAAC a envisager la mise au point d'un bombardier lourd stratégique, qu'ils désignèrent VHB (Very Heavy Bomber). Quand il apparut que cet avion devrait sans doute être déployé face aux Japonais, au-dessus des vastes étendues du Pacifique, les responsables jugèrent plus judicieux de la baptiser VLR (Very Long Range, " bombardier a très long rayon d'action ") et c'est donc le projet VLR que le général Henry " Hap " Arnold, commandant de l'USAAC, lança au début de l'année 1940. De nombreuses spécifications furent adressées, le 29 janvier 1940, a cinq constructeurs américains, mais seuls quatre, Boeing, Consolidated, Douglas et Lockheed, y répondirent par des études désignées respectivement XB-29, XB-32, XB-31 et XB-30. Les deux derniers s'étant retirés de la compétition, deux contrats étaient conclus le 6 septembre 1940 avec Consolidated, qui devait devenir Convair, et Boeing, pour la construction et la mise au point de deux (puis trois) prototypes. Le Convair XB-32 Dominator, vola le premier, le 7 septembre 1942, mais d'importants problèmes de développement allaient retarder sa mise en service. Grace a une certaine préscience, Boeing s'était, des 1940, beaucoup mieux orienté, et réussit a convaincre l'USAAC que la construction en série de son appareil pouvait démarrer dans un délai de deux ou trois ans, en- levant une commande de plus de 1 500 exemplaires avant même que le prototype ait volé. La raison de l'avance que présentait le projet de Boeing résidait dans le fait qu'en 1938 la firme avait présenté à l'USAAC un projet de B-17 amélioré, doté d'une cabine pressurisée qui permettait d'effectuer les opérations a haute altitude dans de bonnes conditions de confort pour les équipages. Bien que le besoin d'un tel appareil ne se fut pas encore fait sentir, l'US Army encouragea Boeing a faire évoluer son projet en fonction des conditions changeantes de la guerre. Cette modernisation progressive se traduisit par des études désignées Model 316, 322, 333, 334 et 341. Le Boeing XB-29, découlant du Model 341, fut dénommé Model 345, et le premier prototype vola le 21 septembre 1942. Les spécifications de l'USAAC réclamant une vitesse de 645 km/h, le Boeing XB-29 possédait une aile médiane cantilever a grand allongement, implantée dans un fuselage a section circulaire. Comme une telle voilure entraînait une vitesse d'atterrissage élevée, de grands volets de courbure du type Fowler provoquaient une augmentation de 20 % de la surface alaire, donnant à l'appareil la possibilité de se poser plus lentement. Le train tricycle escamotable était commandé électriquement, et des le début, les études de Boeing prévoyaient des compartiments pressurisés au niveau du nez et juste derrière les ailes pour les mitrailleurs qui, a partir du troisième prototype, dirigeaient les tourelles en regardant par de petites coupoles latérales. Ces deux parties de l'avion étaient reliées par un tunnel ménagé au-dessus des soutes avant et arrière. Quant au mitrailleur de queue, il était isolé dans son propre compartiment pressurisé. Le groupe propulseur était constitué par des Wright R-3350 Cyclone en double étoile disposant chacun de deux turbocompresseurs montés sur les cotés de chaque nacelle. Les prototypes furent suivis par quatorze Boeing YB-29 d'évaluation, dont le premier vola le 26 juin 1943. La livraison des Boeing YB-29 commença presque immédiatement au 58th Very Heavy Bombardment Wing (VHBW), unité créée spécialement avant le premier vol de l'avion. La fabrication en série du B-29 futl'entreprise la plus complexe tentée par les Etats-Unis aux cours de la Seconde Guerre mondiale, comportant des milliers de sous-traitants qui fournissaient pièces simples ou sous-ensembles aux quatre chaînes d'assemblage principales: Boeing a Renton et Wichita; Bell à Marietta en Géorgie ; Martin, enfin, a Omaha, clans le Nebraska . La production totale du B-29 atteignit 1644 exemplaires a l'usine de Wichita, 668 chez Bell et 536 chez Martin . L'usine de Renton sortit uniquement la version Boeing B-29A, qui disposait d'une envergure légèrement plus grande et d'une capacité en carburant et en munitions accrues . Les opérations d'assemblage s'y poursuivirent jusqu'en mai 1946 et se montèrent a 1122 appareils . La désignation de Boeing B-29B, qui s'appliqua a trois cent onze machines réalisées par Bell, concernait des appareils dont la totalité de l'armement avait été supprimée, a l'exception des armes de queue, qui étaient, pour leur part, pointées et actionnées automatiquement par un radar de contrôle de tir AN/APG-15B . Le B-29 constitua la pierre angulaire de l'offensive aérienne montée par l'US Army Air Force contre les villes et les industries du Japon . L'un de ces appareils, le Boeing B-29-35-MO " Enola Gay ", effectua, sur l'agglomération d'Hiroshima, la première attaque atomique de l'histoire, le 6 août 1945, attaque renouvelée sur Nagasaki le 9 aoùt suivant . Le chiffre total, toutes versions confondues, de prés de quatre mille B-29 construits est considérable si l'on tient compte de la taille et du poids de l'avion, et il n'est pas étonnant que celui-ci ait été employé de façons très diverses dans les années d'après- guerre . Un bon nombre de Boeing B-29 furent encore utilisés en première ligne au cours de Ia guerre de Corée .



Source documentaire du : Boeing B-29 Superforteresse