Kugisho R2Y1 Keiun
Avion de reconnaissance rapide

Cyber Aéro Breton - Japon Cyber Aéro Breton - Kugisho R2Y1 Keiun Cyber


MOTORISATION : Ishikawajima Ne-330
Moteur de 12 cylindres en V inversé refroidi par liquide
Puissance développée: 1050 ch au décollage, 1100 ch à 3700 m et 2950 ch


ARMEMENT

PERFORMANCES


DIMENSIONS
Envergure Longueur Hauteur Surface alaire
0 m
0 m
0 m
0 m2

MASSES
Vide Charge Maximale
0 kg
0 kg
0 kg

HISTOIRE

Le Kugisho R2Y Keiun (beau nuage) était un prototype d'avion de reconnaissance rapide construit au Japon à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Commandé par la Marine impériale japonaise à la suite de l'annulation du projet Yokosuka R1Y, abandonné en raison de ses performances décevantes. Le Kugisho R2Y Keiun empruntait l'idée du prototype allemand Heinkel He 119, d'avant-guerre, qui consistait a entrainé une seule hélice par deux moteurs couplés. Il utilisait également un train d'atterrissage tricycle influencé par le Messerschmitt Me 509. Le Kugisho R2Y Keiun était un monoplan à ailes basses, construit entièrement en métal, propulsé par deux moteurs V12 inversés, placé derrières le poste de pilotage et entrainant une hélice à six pales à pas variable via un arbre de transmission placé sous le plancher. Achevé en avril 1945, le Kugisho R2Y1 Keiun fait un court vol le 8 Mai, révélant bon nombre de problèmes, puis fut détruit dans un raid aérien Américain, mettant ainsi fin au développement. Une proposition a également été acceptée pour développer le Kugisho R2Y1 Keiun dans une version chasseur-bombardier rapide, alimenté par deux turboréacteurs Ishikawajima Ne-330 de 1320 Kg de poussée et montés sous voilure en nacelles en remplacement de ses moteurs à piston. Désigné Kugisho R2Y2 Keiun, cette version qui aurait du recevoir un armement composé de 2 canons dans le nez et capable d'emporter une bombe de 800 kg, n'a pas abouti avant la fin de la guerre .



Source documentaire du : Kugisho R2Y1 Keiun