Mitsubishi J2M3 Raiden Jack Modèle 21
Chasseur monomoteur monoplace

Cyber Aéro Breton - Japon Cyber Aéro Breton - Mitsubishi J2M3 Raiden Jack Modèle 21 Cyber


MOTORISATION : Mitsubishi MK4R-A Kasei 23a
Moteur de 12 cylindres en V inversé refroidi par liquide
Puissance développée: 1050 ch au décollage, 1100 ch à 3700 m et 2950 ch


ARMEMENT
2 canons Type-99 de 20 mm
2 mitrailleuses de 7,7 mm
2 bombes de 60 kg

PERFORMANCES
Vitesse maximale= 595 km/h à 5450 m- 585 km/h à 5300 m- 544 km/h à 2400 m
Vitesse croisière= 426 km/h à 6000 m
Plafond pratique= 11500 - 11520 m
Autonomie= norm: 1045 km- maxi:1900 km


DIMENSIONS
Envergure Longueur Hauteur Surface alaire
10,80 m
9,95 m
3,95 m
20,05 m2

MASSES
Vide Charge Maximale
2490 kg
3440 kg
3945 kg

HISTOIRE

Le MITSUBISHI J2M3 RAIDEN JACK fut produit en même temps que le Mitsubishi J2M2 Raiden Jack, mais il le supplanta comme étant la version la plus prolifique du Raiden. Dans le but d'augmenter la puissance de feu, Mitsubishi modifia l'aile pour recevoir 4 canons de 20 mm : deux à long tube et à tir rapide modèle 2 (comme sur les MITSUBISHI TYPE 0 A6M5A ZERO ZEKE MODÈLE 52A) et deux (à l'extérieur) entièrement dans l'aile modèle 1 à cadence lente (comme sur les Zéro Modèle 21/ Modèle 32/ Modèle 22). Ces modifications obligèrent à réduire la capacité en carburant, aussi, les MITSUBISHI J2M3 RAIDEN JACK avaient souvent un réservoir externe. Un gros radiateur d'huile apparut sous le moteur pour corriger des coulages de bielle récurrents sur le Mitsubishi J2M2 Raiden Jack. Les MITSUBISHI J2M3 RAIDEN JACK opérationnels apparurent en février 1944. Les problèmes cités précédemment et des soucis de fabrication conduirent la Marine à adopter le Kawanishi N1K1-J Kyofu Rex comme fer de lance au détriment du Raiden qui devait totalement disparaître à l'apparition du MITSUBISHI A7M2 REPPU SAM qui n'arrivera jamais en unités. Du coup, face aux BOEING B-29 SUPERFORTERESSE , Kawanishi N1K1-J Kyofu Rex ayant des performances faiblardes en altitude, le MITSUBISHI J2M3 RAIDEN JACK revint sur le devant de la scène. Les Raiden reçurent leur baptême du feu pendant la bataille des Philippines mais c'est surtout ensuite, dans la défense du Japon contre les BOEING B-29 SUPERFORTERESSE qu'ils furent utilisés dans leur rôle initial. Et ils se comportèrent bien. Pour améliorer les performances de l'armement (les 2 types de canons étant difficiles à utiliser simultanément), Mitsubishi entreprit de monter 2 canons modèle 2 en gondoles à la place des Modèle 1 d'ailes dans les Mitsubishi J2M3-a Raiden Jac k. Les meilleures performances balistiques ne valaient pas la traînée engendrée: seulement 21 exemplaires. Des modifications sur le terrain faisaient apparaître 2 canons à tir oblique (type Schrage musik) de part et d'autres du pilote sur certains avions. Production des MITSUBISHI J2M3 RAIDEN JACK: 350