Nakajima J1N1-C Gekko Irving
Chasseur nocturne bimoteur biplace

Cyber Aéro Breton - Japon Cyber Aéro Breton - Nakajima J1N1-C Gekko Irving Cyber


MOTORISATION : Nakajima Nk1F Sakae 21
Moteur de 12 cylindres en V inversé refroidi par liquide
Puissance développée: 1050 ch au décollage, 1100 ch à 3700 m et 2950 ch


ARMEMENT
2 canons Type-99 de 20 mm montés obliquement vers le haut à 30°
2 canons Type-99 de 20 mm montés obliquement vers le bas à 30°

PERFORMANCES
Vitesse maximale= 500 km/h à 5700 m- 490 km/h à 3280 m
Temps montée= 2950 m en 5'- 4920 m en 9' 35"
Plafond pratique= 9255 m


DIMENSIONS
Envergure Longueur Hauteur Surface alaire
16,50 m
11,70 m
0 m
0 m2

MASSES
Vide Charge Maximale
4845 kg
7250 kg
0 kg

HISTOIRE

Le Nakajima J1N1 Gekko Irving, est un bimoteur utilisé par la marine impériale japonaise pendant la Seconde Guerre mondiale et a été utilisée pour la reconnaissance, la chasse de nuit et des missions kamikaze. Le premier vol a lieu en Mai 1941. Depuis la précédente version de la reconnaissance J1N1-C et a été utilisé comme chasseur. Courant 1938, la marine impériale japonaise demande un bimoteur de combat conçu pour des missions d'accompagnements du principal bombardier utilisé à l'époque, le Mitsubishi G3M3 Modèle 23, à l'instar du MESSERSCHMITT ME 110 allemand ou encore du Potez 63 français. Le chasseur MITSUBISHI A5M2 CLAUDE, ayant une distance franchissable limitée de 1200 kilomètres, insuffisante comparé aux 4400 du bombardier G3M, la demande porte donc, sur un avion capable de suivre ce dernier sur une plus longue période. De plus, à l'époque, les performances de l'AM6 zéro, encore en développement, sont en cours d'évaluation et portent sur la nécessité d'une escorte à long rayon d'action. En 1943, le commandant Yasuna Kozono de la 251e Kokutai à Rabaul, eu l'idée de convertir le Nakajima J1N1 Gekko Irving en chasseur de nuit. le Nakajima J1N1-C Gekko Irving réussi à abattre deux BOEING B-17 SUPERFORTERESSE VOLANTE en train d'attaquer les bases aériennes près de Rabaul, le 21 Mai 1943. L'adoption d'une paire de mitrailleuses, montés obliquement, lui permettait de se glisser sous le ventre des bombardiers pour les abattre, en s'approchant d'eux à 100-150 mètres sous un angle approximatif de 30 degrés. Le Nakajima J1N1 Gekko Irving, fut à cette période un adversaire de poids face aux bombardiers BOEING B-17 SUPERFORTERESSE VOLANTE et CONSOLIDATED B-24 LIBERATOR américains, jusqu'à l'arrivée des BOEING B-29 SUPERFORTERESSE, qui volaient trop haut et étaient surtout trop rapide pour lui. Cet appareil finira ses jours comme bon nombre d'avion japonais, à des fins kamikazes .



Source documentaire du : Nakajima J1N1-C Gekko Irving