Aichi E11A Laura Type 96
Hydravion de reconnaissance nocturne

Cyber Aéro Breton - Japon Cyber Aéro Breton - Aichi E11A Laura Type 96 Cyber


MOTORISATION : Hiro type 91 modèle 22
Moteur de 12 cylindres en V inversé refroidi par liquide
Puissance développée: 1050 ch au décollage, 1100 ch à 3700 m et 2950 ch


ARMEMENT

1 mitrailleuse Type-92 de 7,7 mm sur affut mobile rétractable, disposée devant le poste de pilotage.


PERFORMANCES
Vitesse maximale= 215 km/h à 2400 m en palier
Vitesse croisière= 130 km/h
Temps montée= 3000 m en 18' 30"
Plafond pratique= 4425 m
Autonomie= 1945 km


DIMENSIONS
Envergure Longueur Hauteur Surface alaire
14,50 m
10,70 m
5,50 m
46,40 m2

MASSES
Vide Charge Maximale
1925 kg
3300 kg
0 kg

HISTOIRE

L'Aichi El 1A, hydravion dé reconnaissance nocturne désigné « Laura » dans le système de code allié, vola pour la première fois en juin 1937. Confronté au Kawanishi E11K1, le prototype fit preuve de performances supérieures et fut construit en série. Les avions produits reçurent l'appellation d'hydravions de reconnaissance nocturne de la marine type 98. De configuration biplan, l'Aichi E11A avait une coque à deux redans, un plan fixe horizontal haubané implanté à mi-dérive et un habitacle accueillant trois membres d'équipage. Une trappe s'ouvrait au-dessus du fuselage à l'avant, pour permettre à un homme d'assurer les manoeuvres de mise à l'eau, d'amarrage et de lancement de bouées (une mitrailleuse pouvait être montée sur ce poste). Pour assurer une meilleure stabilité, des flotteurs d'équilibrage furent installés sous les plans inférieurs, près des saumons. Le moteur, placé au centre de l'aile supérieure, actionnait une hélice propulsive ;17 E1 1A1 furent assemblés, qui jouèrent un rôle très limité dans leur spécialité. Leurs performances ne leur permettant pas de tenir en première ligne, ils furent retirés du service en 1942.



Source documentaire du : Aichi E11A Laura Type 96