Mitsubishi A6M3 Zero Zeke
Chasseur-intercepteur monomoteur monoplace

Cyber Aéro Breton - Japon Cyber Aéro Breton - Mitsubishi A6M3 Zero Zeke Cyber


MOTORISATION : Nakajima Nk1F Sakae 21
Moteur de 12 cylindres en V inversé refroidi par liquide
Puissance développée: 1050 ch au décollage, 1100 ch à 3700 m et 2950 ch


ARMEMENT
2 canons de 20 mm alaires
2 mitrailleuses de fuselage de 7,5 mm ou 12,7 mm
ou 2 canons alaires de 20 mm et 2 mitrailleuses alaires

PERFORMANCES
Vitesse maximale= 570 km/h
Vitesse ascension= 960 m/mn
Plafond pratique= 11000 m
Autonomie= 1920 km avec res. larg


DIMENSIONS
Envergure Longueur Hauteur Surface alaire
11,0 m
9,05 m
2,90 m
0 m2

MASSES
Vide Charge Maximale
1780 kg
2735 kg
0 kg

HISTOIRE

Construit à la demande de la Marine, il commence sa carrière en Chine en 1940, où il surclasse rapidement les CURTISS P-40 KITTYHAWK Tigres Volants de Chennault dont le rapport semble n'avoir jamais été lu. Il fait son apparition en Décembre 1941 pour Pearl Harbour à la surprise générale. Rapide, très maniable, d'une bonne autonomie, il surclasse tellement ses adversaires au début du conflit qu'on le croit invinsible. Après Midways, à partir de l'automne 1943, il sera dominé par les CHANCE VOUGHT F4U CORSAIR et GRUMMAN F6F HELLCAT, il continuera d'être produit en l'absence de solution de remplacement donnant satisfaction jusqu'au MITSUBISHI J2M RAIDEN JACK en 1944. Vers la fin du conflit, en octobre 1944, il sera souvent transformé en appareil kamikaze, le réservoir étant remplacé par une bombe de 250 kg. Plusieurs as japonais connurent avec lui des scores considérables. Officiellement le numéro 1 est Saburo Sakai qui obtint 64 victoires; d'autres revendiquent des scores supérieurs, tels H. Nishizawa (86 victoires), T. Iwamoto (80 victoires) et S. Sugita (70 victoires) .



Source documentaire du : Mitsubishi A6M3 Zero Zeke