Renard R.34
Appareil de chasse monomoteur

Cyber A&eacutero Breton - Belgique Cyber A&eacutero Breton - Renard R.34 Cyber


MOTORISATION : Renard 200
Moteur de 12 cylindres en V inversé refroidi par liquide
Puissance développée: 1050 ch au décollage, 1100 ch à 3700 m et 2950 ch


ARMEMENT

1 mitrailleuse sur anneau à l'arrière
lance-bombe

PERFORMANCES
Vitesse maximale= 215 km/h au niveau marin
Temps montée= 4000 m en 17' 20"
Plafond pratique= 5500 m
Autonomie= 600 km


DIMENSIONS
Envergure Longueur Hauteur Surface alaire
9,20 m
6,90 m
2,45 m
22,0 m2

MASSES
Vide Charge Maximale
740 kg
0 kg
0 kg

HISTOIRE

C'est en août 1933 que fut terminée la mise au point du biplan Renard R.34, biplace de travail et d'acrobatie conçu pour répondre au programme élaboré par l'aéronautique belge. Afin d'effectuer leur choix, les militaires organisèrent une compétition en octobre 1934. Le Renard R.34 avait effectué son vol initial le 21 juillet de l'année précédente. La conception de cet appareil revenait à Alfred Renard, et il entrait en compétition avec deux autres concurrents : le SV-5, dû à l'ingénieur G. Ivanow, et le LACAB T-7 de l'ingénieur Servais. En outre, participaient des concurrents étrangers, et ce fut l'Avro 625 britannique qui l'emporta sans que l'on puisse remettre en question la valeur du Renard R.34. Le Renard R.34 était une machine aux lignes élancée, disposant d'une voilure biplane ainsi que d'un train d'atterrissage aux jambes indépendantes. Ces éléments correspondaient à cette époque à un appareil de conception très moderne. Son échec lors du concours du 16 octobre 1934 tenait plus à une mode favorisant les appareils britanniques qu'à des faiblesses technologiques. Du point de vue de la motorisation, le Renard R.34 était équipé d'un moteur Renard 200 en étoile développant deux-cent-quarante chevaux. Une seconde motorisation était prévue, un Armstrong Siddeley Lynx de deux-cent-soixante chevaux caréné par un capot annulaire Townend. En dépit de ses nombreuses qualités, le Renard R.34 ne fut jamais commandé en série et, lors de l'invasion allemande de 1939, le prototype fut pris dans un hangar et il se vit rayer des registres le 26 mars 1946 sans voir jamais resservi .



Source documentaire du : Renard R.34