Westland Lysander Mk I
Avion de coopération monomoteur

Cyber Aéro Breton - Angleterre Cyber Aéro Breton - Westland Lysander Mk I Cyber


MOTORISATION : Bristol Mercury XII
Moteur de 12 cylindres en V inversé refroidi par liquide
Puissance développée: 1050 ch au décollage, 1100 ch à 3700 m et 2950 ch


ARMEMENT
1 mitrailleuse Browning de 7,7 mm
1 mitrailleuse Vickers GO de 7,7 mm
250 kg de bombes

PERFORMANCES
Vitesse maximale= 380 km/h
Vitesse ascension= 580 m/mn
Plafond pratique= 7925 m
Autonomie= 960 km


DIMENSIONS
Envergure Longueur Hauteur Surface alaire
15,25 m
9,30 m
3,50 m
0 m2

MASSES
Vide Charge Maximale
1835 kg
2645 kg
3400 kg

HISTOIRE

Le Lysander a été conçu en réponse à un cahier des charges demandant un avion à décollage et atterrissage courts (ADAC) robuste pour les vols de reconnaissance et d'observation à faible altitude. Malheureusement, la spécification, désuète, convenait davantage à la Première Guerre mondiale. L'appareil, bien que techniquement excellent, était trop vulnérable dans une guerre moderne. Après 1940, les Lysander britanniques ont été relégués aux opérations de recherche et de sauvetage et à des missions inhabituelles, par exemple le transport d'espions vers le continent ou leur rapatriement. Les Lysander construits au Canada ont surtout servi au remorquage de cibles dans les écoles de bombardement et de tir au Canada. Surnommé " Lizzie ", le Lysander était une remarquable machine volante qui possédait d'excellentes caractéristiques de vol à basse vitesse. Un Lizzie dérivant vers l'arrière tout en volant lentement dans un vent contraire au-dessus du terrain d'aviation, voilà un spectacle fascinant que l'on pouvait admirer dans les bases d'entraînement canadiennes. Les missions de transport et de rapatriement d'espions étaient particulièrement dangereuses. Des Lizzie totalement noirs, avec des échelles fixées au fuselage et la cabine arrière remplie à craquer d'espions, prirent part à ces missions. Les atterrissages avaient lieu la nuit en France ou en Belgique, en pleine campagne, sur des terrains d'atterrissage improvisés qui étaient éclairés, tout le monde l'espérait, par des membres de la Résistance.



Source documentaire du : Westland Lysander Mk I