Messerschmitt Me 109 E Emil
Chasseur diurne monomoteur monoplace

Cyber Aéro Breton - Allemagne Cyber Aéro Breton - Messerschmitt Me 109 E Emil Cyber


MOTORISATION : Daimler-Benz DB 601N
Moteur de 12 cylindres en V inversé refroidi par liquide
Puissance développée: 1050 ch au décollage, 1100 ch à 3700 m et 2950 ch


ARMEMENT

PERFORMANCES
Vitesse maximale= 470 km/h au niveau marin - 580 km/h à 3750 m
Plafond pratique= 11000 m
Autonomie= 1095 km


DIMENSIONS
Envergure Longueur Hauteur Surface alaire
9,85 m
8,65 m
2,50 m
16,15 m2

MASSES
Vide Charge Maximale
2010 kg
0 kg
2765 kg

HISTOIRE

Après avoir réalisé plusieurs versions du monoplace de chasse MESSERSCHMITT ME 109 , dont le prototype avait pris l'air le 28 mai 1935, la firme Messerschmitt se lança dans la mise au point, en 1938, d'une nouvelle variante, le MESSERSCHMITT ME 109 E, qui allait devenir la cheville ouvrière de la Luftwaffe dans les premières années de guerre. Surnommé affectueusement Emil par les pilotes de la Luftwaffe, le MESSERSCHMITT ME 109 E fut produit dans les usines Messerschmitt de Ratisbonne à partir de 1939. Le MESSERSCHMITT ME 109 E fut utilisé pour la première fois au combat en Pologne, en septembre 1939. Il prit part à la drôle de guerre, participa à la campagne de France, en 1940, et servit pendant la bataille d'Angleterre, escortant les bombardiers et luttant contre les chasseurs de la Royal Air Force. L'Emil fut déployé en Méditerranée, où ils furent utilisés comme versions tropicalisées, c'est-à-dire adaptées à l'environnement désertique. Il avait été en partie remplacé par le MESSERSCHMITT ME 109 F lorsque survint l'invasion de l'Union soviétique, en juin 1941. Il fut produit en 1868 exemplaires .



Source documentaire du : Messerschmitt Me 109 E Emil