Junkers Ju 87 Stuka
Bombardier en piqué à train fixe et aile basse monomoteur biplace

Cyber Aéro Breton - Allemagne Cyber Aéro Breton - Junkers Ju 87 Stuka Cyber


MOTORISATION : alt : Junkers Jumo 211J-1 Junkers Jumo 211J-1
Moteur de 12 cylindres en V inversé refroidi par liquide
Puissance développée: 1050 ch au décollage, 1100 ch à 3700 m et 2950 ch


ARMEMENT

PERFORMANCES
Vitesse maximale= 410 km/h à 3840 m
Plafond pratique= 8000 m
Autonomie= 600 km


DIMENSIONS
Envergure Longueur Hauteur Surface alaire
13,80 m
11,15 m
4,25 m
0 m2

MASSES
Vide Charge Maximale
2762 kg
0 kg
0 kg

HISTOIRE

Les bombardiers en piqué avaient toujours précédé la marche triomphante de la Wermacht à travers l'Europe; mais au-dessus de l'Angleterre, ils se heurtèrent à des adversaires à leur mesure.Le nom de Junkers Ju 87 Stuka vient d'une abréviation de Sturzkampfflugzeug bombardier en piqué terme qui désignait en Allemagne tous les avions de ce type mais qui faisait surgir dans les esprits une seule machine: le Junkers Ju 87 Stuka. Conçu à sa naissance comme l'outil idéal de la guerre éclair du début du conflit cet appareil typique et laid vit sa valeur retomber à de plus justes proportions à mesure que le conflit évoluait. Le Junkers Ju 87 Stuka resta en production jusqu'en 1944 l'Allemagne n'arrivant pas à lui trouver un remplacant valable et agile. Irremplacable il fut construit à plus de 5 700 exemplaires sur une dizaine de versions. Le projet du Junkers Ju 87 Stuka naquit en 1933 suite à une demande des autorités militaires réclamant un bombardier en piqué. Plusieurs constructeurs répondirent mais il n'en resta rapidement plus que deux: Heinkel et Junkers. Finalement le choix se porta sur le Junkers Ju 87 Stuka bien que légèrement inférieur à son rival. Le premier prototype qui vola début 1935 était doté d'un moteur Rolls-Royce Kestrel de 525 CV mais il souffra rapidement de divers problèmes comme une surchauffe du propulseur. Le second prototype subit d'importantes modifications. D'abord le moteur fut remplacé par un Junkers Jumo de 610 CV et enfin la structure des plans de sustentation fut modifiée. Le troisième et dernier prototype avait une structure entièrement métallique des ailes en forme "d'ailes de mouettes inversées" un train fixe et comme armement défensif une mitrailleuse de 7mm dans l'aile et une autre dans la partie arrière de la cabine. Les bombes se trouvant sur un support flexible au centre du fuselage. La première version appelée A-1 apparut début 1937 et eut son baptême du feu ou plutôt son premier test réel durant la guerre d'Espagne. Suivit en 1938 la série Junkers Ju 87 B Stuka. Cette machine était dotée d'un moteur Junkers Jumo plus puissant et son aérodynamique fut par la même occasion grandement améliorée. La seconde série de grande production fut la série Junkers Ju 87 D Stuka. Cette version améliorée comportait un meilleur armement défensif/offensif (4 mitrailleuses et 1800 kg de bombes) un blindage plus conséquent et une meilleure vitesse. Suivit en 1942 le modèle JUNKERS JU 87 G-1 STUKA version destinée exclusivement à la lutte antichar et si son usage se limita au front oriental il se révéla une arme meurtière. Le Junkers Ju 87 Stuka apparut sur tous les théâtres d'opérations. Les premiers bombardements de la seconde guerre mondiale furent effectués le 1er septembre 1939 par des Junkers Ju 87 Stuka. Si le succès militaire de cet avion lors de la campagne de Pologne fut incontestable il est vrai facilité par un manque de riposte aérienne et par une supériorité écrasante, le Junkers Ju 87 Stuka vit rapidement disparaitre son halo d'invincibilité face à des ennemis plus coriaces plus nombreux et mieux équipés que les Polonais. Pour la première fois le Junkers Ju 87 Stuka montra ses limites durant l'été 1940 lors de la Bataille d'Angleterre. Pour cette raison les Allemands reléguèrent ces machines à des rôles plus modestes .



Source documentaire du : Junkers Ju 87 Stuka