Siebel Fh 104 A
Inconnu

Cyber Aéro Breton - Allemagne Cyber Aéro Breton - Siebel Fh 104 A Cyber


MOTORISATION : Hirth HM 508D
Moteur de 12 cylindres en V inversé refroidi par liquide
Puissance développée: 1050 ch au décollage, 1100 ch à 3700 m et 2950 ch


ARMEMENT

PERFORMANCES
Vitesse maximale= 350 km/h au niveau marin
Vitesse croisière= 335 km/h à 2500 m
Temps montée= 1000 m en 1' 55"
Plafond pratique= 6600 m
Autonomie= 915 km


DIMENSIONS
Envergure Longueur Hauteur Surface alaire
12,05 m
9,50 m
2,45 m
22,30 m2

MASSES
Vide Charge Maximale
1510 kg
2350 kg
0 kg

HISTOIRE

En 1934, l'entreprise Klemm Leichtflugzeugbau commença le développement d'un tout nouvel appareil de transport civil. Ce modèle bimoteur devait être proposé aux compagnies aériennes civiles. Le résultat des travaux des ingénieurs fut le Klemm Kl 104. Toutefois, quand Klemm vendit l'usine de Halle (en Saxe) en 1937, au constructeur Siebel, son développement n'était pas achevé. Tandis que Siebel s'inspirait du Kl 104 pour répondre à la demande du RLM qui devait mener à la construction du Si 204, les ingénieurs de Halle poursuivirent la conception du Kl 104. Le premier prototype, rebaptisé Siebel Fh 104, put ainsi effectuer son premier vol le 25 février 1937. En août de la même année, les autorités donnèrent leur accord pour le lancement de la production en série du nouvel appareil. Il fut surnommé Hallore. Le Siebel Fh 104 était un appareil monoplan avec une voilure droite, implantée en position basse. Son fuselage était construit en métal, tandis que la voilure était encore en bois. Il était équipé d'un train d'atterrissage rétractable, dont les deux jambes principales s'inséraient dans les nacelles moteurs. Le pilote et quatre passagers étaient assis dans une cabine fermée, pourvue de plusieurs panneaux vitrés. Pour motoriser le Siebel Fh 104, Siebel choisit le même moteur que celui qui équipait déjà le Messerchmitt Me 108, le Hirth HM 508, à refroidissement par air, et d'une puissance de 280 ch. Deux exemplaires furent installés dans des nacelles, près du cockpit. Ils entraînaient chacun une hélice bipale. Ils assuraient des performances respectables à l'appareil. Aucun armement ne fut jamais installé. Il n'y avait pas non plus de plaque de blindage ou de protection. La production fut lancée à la fin de l'année 1937. Elle n'atteignit cependant jamais un rythme très soutenu. Seuls 47 exemplaires furent construits, jusqu'à l'année 1942. Les Siebel Fh 104 furent affectés à des missions de transport léger. Surtout, ils servirent d'appareils de liaison à plusieurs officiers de haut rang de la Luftwaffe, dont le futur maréchal Albert Kesselring et l'ancien as de la Première Guerre Mondiale, Ernst Udet. On peut noter que le Siebel Fh 104 participa à plusieurs courses aériennes internationales avant-guerre, pendant lesquelles il se distingua .



Source documentaire du : Siebel Fh 104 A